Monday, 22/1/2018 | 1:04 UTC+1

A un néo-panafricanisme, à une néo-négritude j’exhorte

kwame-nrkrumah

L’affirmation de l’identité noire dans le cours de l’histoire universelle,  a été l’œuvre  de grandes figures africaines, afro-américaines…Grace à leur charisme, à leur courage, et à  la force de leur conviction, ils ont participé à la libération politique, culturelle, intellectuelle  de l’homme noir qui a été longtemps méprisé, martyrisé  par  « l’homme blanc », déshumanisé  par son envie de dominer le monde à tout prix.

Ils sont nombreux, ces noirs, ces africains qui ont bravé la peur des sévices et l’angoisse de la mort, pour tenir tête à
« l’homme blanc »
. Quelle lutte n’ont –il pas mené ?  De l’esclavage à  l’abolition, de la colonisation à l’indépendance, de l’apartheid , de la  ségrégation raciale à l’égalité (…), des hommes exceptionnels se sont dressés  fièrement contre l’inhumanité et l’indignité, auxquelles étaient réduits leurs frères de sang, de race, de couleur, pour laver l’affront infligé à la race noire dont les fils et filles ne demandaient rien d’autre que de vivre la liberté, la dignité …

Martin Luther King Jr, Malcom X, la liste est longue, contre la ségrégation raciale américaine ,  Nelson Mandela contre l’Apartheid, Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Patrice Emery Lumumba, Thomas Sankara  contre la colonisation et l’impérialisme, font partie de la légion d’honneur des grands hommes qui ont lutté pour l’affirmation et la libération  de l’homme noir des jougs impérialistes, colonialistes et  esclavagistes.

Aujourd’hui, les signes de cette libération sont   remarquables; l’actuel président américain  Barack  Obama  est sans doute un exemple à citer. Qui aurait cru qu’un noir serait à la tête de la plus grande nation du monde, où longtemps le noir  a été  relégué à la périphérie de la dignité humaine?  Martin Luther King ne l’aurait pas cru de son vivant, lui qui ne luttait que pour  que « l’américain » retrouve la raison de l’humanité ! Ils sont bien allés au-delà de ses espérances, et  s’il y avait un plus grand supplice que la mort, ses assassins, malheureux  racistes, le lui auraient infligé s’il avait rêvé un président noir pour l’Amérique.

Cependant, il faut reconnaitre que le chemin reste encore long  pour  la respectabilité de l’homme noir, qu’il soit en Afrique où ailleurs dans le monde.

Les défis sont multiples, politiques, sociales, et surtout culturelles ; la lutte contre le racisme et la discrimination raciale ; la  lutte contre la pauvreté, la corruption institutionnalisée; la lutte contre le pillage systématique des ressources naturelles et contre la mauvaise gouvernance, plus particulièrement en Afrique; la lutte pour la démocratie au service des peuples négro-africains sont autant de défis qui ne laisseraient indifférents que les noirs, les africains sans conscience, ou moins sévèrement, les noirs sans fierté ni amour pour leur race, et sans reconnaissance pour la lutte des pères de la négritude et du panafricanisme.

Aussi faut-il  prendre conscience que, dans une certaine mesure,  la plupart de ces défis est la preuve que la colonisation continue insidieusement en Afrique, l’esclavage a pris de nouvelles formes, la discrimination raciale reste un vice têtu aux Etats Unis, les townships n’ont pas disparu en Afrique du sud…

A ces égards,  tous ceux qui de cœur, d’esprit, de sang sont noirs, sont africains  doivent par tous les moyens, activisme, militantisme, continuer  la lutte des pères de la négritude, du panafricanisme ; non plus comme eux, les réalités ne sont plus les mêmes, mais, tout en s’inspirant de leurs convictions et de leur courage, mener la lutte en tenant compte des nouvelles donnes et des nouveaux défis …

Vous êtes un nouveau Mandela, un futur King, un Senghor, un Lumumba, un Thomas Sankara …

A un néo-panafricanisme, à une néo-négritude j’exhorte !

 Kodjo KEGNAVO

About

Le Mérite Africain, réflexions, analyses pour le réveil et l'éveil de l'Afrique. Piloté par le Forum de l'Excellence-TOGO ( FOJECED ) mail: contact@lemeriteafricain.com

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *