Monday, 22/1/2018 | 12:43 UTC+1

Foyer amélioré : Une solution pour protéger l’environnement en Afrique ?

Foyers_ameliores-Afrique-Asie

Le foyer amélioré, c’est la nouvelle technologie de combustion créée pour lutter contre le déboisement, le réchauffement climatique, la déforestation et, plus généralement, la pauvreté.

En Afrique subsaharienne, le bois reste la principale source d’énergie pour la cuisson des aliments. Les coupes abusives de bois sont une des principales causes du déboisement. De plus, le bois représente un poids important dans l’économie des ménages. Une économie de bois a donc un impact direct sur les conditions de vie des populations et sur la lutte contre le déboisement. Le développement de foyers améliorés (ou cuiseurs à économie de bois) contribue à apporter des solutions à ces problèmes.

Tout d’abord, le foyer amélioré est un outil qui économise la consommation de charbon et de bois énergie. Dans le cadre de l’environnement, le constat est que 90% de l’énergie que nous utilisons sont tirés du bois et du charbon de bois. Or, plusieurs programmes demandent d’avoir des techniques qui font qu’on puisse lutter contre le changement climatique. Nous utilisons beaucoup de bois, beaucoup de charbons dans nos consommations, il est question de réduire l’utilisation de ces matières. Le foyer amélioré permet de réduire l’utilisation du bois et du charbon de bois.

Des récipients en terre cuite, remplis de braises, et sur lesquels sont posés des marmites. Il s’agit là d’un équipement basique, mais aussi d’une méthode de cuisson qui pourrait s’avérer révolutionnaire si elle était généralisée. Le foyer amélioré a pour objectif de minimiser la consommation de bois tout en s’adaptant aux traditions culturelles pour la cuisson.

Au Bénin par exemple, le centre de recherches Africa Rice a mis au point  cette nouvelle technologie de combustion qui utilise les biomasses en recyclant  les 40 000 tonnes de balles de riz issues de la transformation de cette céréale chaque année. Inodore et sans fumée, le foyer amélioré est présenté comme une solution de combustion écologique.

« Ces foyers sont adaptés aux conditions africaines parce que c’est pour utiliser différents types de résidus agricoles. Ça peut être des coques de noix de cajou anacarde, ça peut être des coques d’arachides, ça peut être des balles de riz, ça peut être des déchets qui proviennent du champ, nous pouvons seulement découper en de petits morceaux et mettre dans le foyer et ça peut produire de l’énergie thermique et propre », a déclaré Sali Atanga Ndindeng, Chercheur à Africa Rice dans des propos relayés par africanews.

En Afrique subsaharienne, sans accès à l’énergie, les familles doivent se contenter de bois de feu pour la cuisson des aliments. La consommation journalière est de 6 à 10 kg par famille, soit 2 à 4 tonnes par an et par famille.

Aujourd’hui, on estime que cette technique pourrait permettre de lutter contre les changements climatiques, limiter la déforestation et améliorer les conditions de vie des populations les plus pauvres. Adaptée au contexte africain, cette méthode de cuisson améliore les conditions sanitaires, soutient le développement économique et permet un accès à l’énergie dans des zones isolées.

En conclusion, la diffusion à large échelle du foyer amélioré dans le cadre d’une approche-marché est une opportunité pour créer des emplois, protéger les écosystèmes des pays en voie de développement et participer à l’amélioration de la santé des femmes et des enfants. La consolidation du marché des foyers améliorés sera garantie par un renforcement de capacité des producteurs, la mise en place de réseaux et systèmes de commercialisation des foyers améliorés, une bonne sensibilisation des utilisateurs et une implication des systèmes et des mécanismes de financements à des conditions viables. L’utilisation généralisée du foyer amélioré contribue à freiner la dégradation des ressources forestières et participe à créer des richesses complémentaires.

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *